fbpx

Quand la Terre vibre… Nous aussi !

Posted on Fév 27, 2020 in Newsletter

Quand la Terre vibre… Nous aussi !

Parce que nous sommes connectées à la Terre, nous dépendons de ses mouvements et affections. Les changements qui la touche ont donc des conséquences directes sur nous, physiquement et psychologiquement. Explications.

Non, la Terre n’est pas juste notre habitat, elle est aussi notre « moteur ». Dans les années 50, un physicien allemand, W.O. Schumann, a établi l’existence de vibrations électromagnétiques générées par la planète. La relation électrique entre la Terre et la ionosphère provoque en effet des pics d’activités dans son champ électromagnétique. Un phénomène atmosphérique naturel et permanent, qui se traduit sous la forme d’ondes, dont on peut mesurer la fréquence. C’est que l’on appelle dans le jargon scientifique, la résonnance de Schumann. Pour simplifier on dira que cette résonnance mesure le « rythme cardiaque » de la Terre. Et il a été démontré que la fréquence de celle-ci, établie à l’époque à 7.83hz, est proche de celle des ondes alpha humaines. En résumé : notre fréquence electromagnétique est en phase avec celle de la planète. Ce qui explique notamment pourquoi les premiers astronautes souffraient du « mal de l’espace » : en s’éloignant de la Terre, leur organisme n’était plus sur la même longueur d’ondes qu’elle. Depuis, les scientifiques ont d’ailleurs mis au point une technologie pour réguler la fréquence électromagnétique au sein des navettes.

Accélération du pouls de la Terre

Cette connexion électromagnétique entre la Terre et l’Homme implique donc que si le pouls de la première diminue ou s’emballe, cela a des répercussions sur le second. Depuis plusieurs années, diverses théories parlent ainsi d’une augmentation du taux vibratoire de la Terre. Sans gravité, mais qui impliqueraient toutefois à nos corps de s’adapter pour être à nouveau en phase avec la planète-mère. Une phase d’adaptation naturelle qui s’accompagnerait toutefois d’effets secondaires, plus ou moins marqués chez les êtres humains : insomnie, fatigue inhabituelle et récurrente, troubles de la concentration, de la mémoire, de l’orientation, vertiges, émotivité accrue, sifflements d’oreilles, palpitations… Autant de troubles qui sont normalement passagers : ils sont simplement le signe que notre corps réagit et œuvre à se remettre en phase avec la Terre.

Comment faciliter la transformation

Chez certains, la période de transition peut se révéler plus longue, voire plus pénible à vivre. Pour faciliter ce passage dans une nouvelle phase vibratoire, des solutions existent, qui incitent à revoir son mode de vie : on opte pour une alimentation plus saine, on boit beaucoup d’eau, on pratique une activité physique régulière revitalisante et détoxifiante, on se repose un maximum… on vide le corps de tout élément nocif. Dans le même ordre d’idée, on chasse également de notre esprit toute forme de nocivité : par la pratique de la méditation, d’une discipline sportive adaptée (yoga, tai-chi…), par des massages… On chasse les idées noires et le stress. Bref, on se libère pour consolider son ancrage, les deux pieds… sur Terre !

Formation associée:
Hygiène de vie