fbpx

Le kéfir et le kombucha en six questions

Posted on Avr 1, 2020 in Newsletter, Santé

Le kéfir et le kombucha en six questions

Impossible de passer à côté : les boissons fermentées ont le vent en poupe. Mais de quoi se composent-elles exactement ? Quelles sont leurs vertus ? Où les trouver ? Existe-t-il des contre-indications quant à leur consommation ? On vous résume tout cela ici !

Qu’est-ce que c’est ?

On le sait, les aliments fermentés ou super-food sont bons pour la santé. Il en est de même les boissons obtenues par le même processus, elles aussi, riches prébiotiques et probiotiques. On distingue parmi elles, entre autres, le ginger ale, une limonade obtenue par la fermentation de levain de gingembre ; le petit-lait, obtenu par la fermentation de sucres dans le petit-lait d’un fromage blanc en faisselle ; le kéfir d’eau, une boisson légèrement gazeuse obtenue par la fermentation de petits grains translucides dans de l’eau, de l’eau de coco ou du jus de fruits, qui existe aussi en version lactée, si la fermentation a été faite dans… du lait végétal (soja). On parle d’ailleurs parfois de « yaourt des centenaires » de par sa ressemblance avec le yaourt, sauf que son caillé est constitué de particules beaucoup plus fines, ce qui le rend plus facile à boire ; et enfin, le kombucha, une boisson acidulée, obtenue par la fermentation d’une souche mère de levures, bactéries et champignons symbiotiques, avec du thé.  

Quelles sont leurs vertus ?

Par leur richesse en nutriments, probiotiques et prébiotiques, ces boissons fermentées stimulent l’immunité, les fonctions biliaires, renforcent les propriétés digestives, équilibrent le cholestérol, améliorent les fonctions cérébrales et boostent l’humeur.
Le kombucha, de par sa fermentation dans le thé est aussi riche en antioxydants.

C’est bon ?

Tout est question de goût. Sachez tout de même que le kéfir est plus doux et plus sucré que le kombucha, plus acidulé et plus amer.
A notez que vous pouvez les agrémenter d’herbes fraîches, de fruits, de légumes, de cannelle et de gingembre.

Où en trouver ? 

Ce type de boissons se trouve facilement déjà préparées dans les magasins bio et les épiceries fines.  
A savoir que si la boisson est pasteurisée … sans doute n’y reste-t-il plus grand chose de ces bonnes bactéries qui ne résistent pas à une chaleur élevée.

Peut-on les préparer soi-même ?

Oui ! On trouve d’ailleurs de nombreuses recettes sur le Web. Il est même conseillé de les préparer soi-même, à la fois pour mieux contrôler la quantité de sucre utilisée, mais aussi, pour épargner… son portefeuille ! Bon à savoir : le kéfir est prêt au bout de 24 heures, le kombucha, une dizaine de… jours ! Il faut donc être patient.e.s !

Peut-on en boire tout au long de la journée ?

La quantité conseillée est de un à trois verres de 20 cl par jour, surtout si l’on prend des préparations toutes faites souvent riches en sucre.
On veille bien à ne pas en abuser durant les premiers jours : il faut en effet laisser à l’intestin le temps de s’habituer progressivement.  
Si vous ne notez aucun désagrément intestinal et que la boisson est légère en sucre, vous pouvez alors en boire autant que vous voulez.

A noter que le kéfir de lait peut aussi être utilisé en cuisine. Il remplace facilement le yaourt dans la préparation de smoothies, glaces, milk-shakes… Ou la crème dans celle de sauces, pâte à pancakes, gâteau…
Le kéfir de lait peut être égoutté, il prend alors la consistance d’un fromage blanc et il peut alors être préparé avec sel, poivre, échalotes, ail, fines herbes …. Bon appétit 🙂