fbpx

Santé: Comment manger sain et léger aux réveillons ?

Posted on Nov 25, 2019 in Santé

Santé: Comment manger sain et léger aux réveillons ?

Les mêmes questions se posent chaque année en décembre : quel menu concocter pour les fêtes de fin d’année ? Mais surtout, comment éviter les plats trop riches, trop lourds… sans gâcher le plaisir de nos papilles ? On vous livre quelques pistes.

Noël et la Saint-Sylvestre sont synonymes de repas festifs, souvent trop riches, trop gras, trop sucrés, bien arrosés et parfois difficiles à digérer. Et on ne parle même pas des calories englouties. Comment faire pour éviter les excès ? Eviter ces repas festifs signifie se priver de moments conviviaux en famille ou entre amis. Et il n’est pas nécessaire d’arriver à une telle situation. Mais on peut par contre, adopter quelques réflexes sains – éviter l’alcool et les boissons sucrées au maximum, remplacer des ingrédients par d’autres, plus légers, les graisses animales par des végétales… – et élaborer nos menus autrement. A ne surtout pas faire : jeûner les jours et heures qui précèdent, c’est le meilleur moyen d’arriver au dîner affamé et de se ruer sur les apéritifs, souvent fort gras.

18h30 C’est l’heure de l’apéritif

On oublie les chips et autres amuse-bouche riches en graisses. On mise sur les légumes, crus et au vinaigre : des cornichons, des artichauts, des carottes, du céleri, du chicon, des concombres, du chou-fleur, des tomates cerises… C’est bon et c’est coloré. On pense à remplacer les toasts par des feuilles d’endive, sur lesquelles on posera une crevette ou un morceau de saumon fumé (riche en omega3, en acides gras polysaturés et en vitamines), ou encore un carré de faux foie gras. Pour la boisson, on pense aux cocktails de fruits sans alcool ni sucre ajouté. Ou on se laisse tenter par une coupe de champagne ou un verre de vin.

20h On passe à l’entrée

Histoire de ne pas charger l’estomac, on mise sur des entrées légères. Des entrées à base de crudités, de poisson, de volaille… avec une sauce légère. Les huîtres, très prisées en cette période, sont peu caloriques, mais riches en zinc et en sélénium, en fer, en magnésium et vitamine B12. Et en taurine, un acide aminé qui stimule le fonctionnement du foie. Et si vous voulez éviter le foie gras, ses versions végétariennes vous étonneront. Autres suggestions d’entrées végétrariennes légères : œuf cocotte aux truffes, flan de légumes, spaghetti de courgette aux tomates cerises et noix, brochettes de champignons, velouté de légumes (chaud ou froid)… Côté boissons : un verre de vin léger, et on pense toujours à boire de l’eau.

21h Un plat principal non gras

Végétariens, vegans ou pas, on mise sur une grande quantité de légumes, crus ou cuits, qui rassasient sans alourdir. On remplace les sauces riches par des préparations à base de bouillons de légumes, des herbes, des épices… ou un coulis d’agrumes. Omnivore, on préfère le poisson, cuit en papillote, à la viande. Et si on veut vraiment de la viande, on prendra plutôt de la volaille (la dinde est la moins grasse) ou du gibier, en rôti ou sauté. Et toujours avec une sauce légère. Pour les végétariens, et vegans, des pâtes aux truffes, un risotto forestier ou un rôti de seitan. Là encore, on accompagne de vin léger, toujours avec modération et en buvant de l’eau régulièrement.

22h30 Le dessert arrive

Au lieu de la bûche traditionnelle, on opte pour des desserts à base de fruits, riches en nutriments, mais peu caloriques : un carpaccio d’oranges à la cannelle, une salade de fruits de saison avec des feuilles de menthe, de la cannelle, une gousse de vanille, un sorbet de fruits maison, du pain perdu à la banane…

Minuit : On débouche le champagne

On savoure une coupe de bulles !